Une classification des niveaux d'intégration de sécurité dans le cadre de la gestion active du bâtiment- Sept. 2011

01 août. 2011 / EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

 Une classification des niveaux d'intégration de sécurité dans le cadre de la gestion active du bâtiment- Sept. 2011

Une classification d'intégration des niveaux de sécurité : une démarche innovante dans le cadre de la gestion active du bâtiment.

Le propriétaire (ou le locataire) peut envisager la sécurité de son bâtiment et la sûreté de ses occupants à plusieurs niveaux. Suivant son évaluation du risque et le niveau de performance attendue, il mettra en œuvre un niveau d’intégration adapté : 1. La prévention de la malveillance, à l’aide de systèmes autonomes de détection d’intrusion, de contrôle d’accès, de vidéosurveillance ; 2. La sûreté renforcée qui permet de combiner entre eux ces systèmes autonomes, tout en prenant en compte le niveau de service et de confort offert aux occupants ; 3. L’intégration des systèmes de sûreté dans la gestion active du bâtiment dans un objectif de pilotage global des infrastructures techniques. C’est l’objectif de cette classification développée par les entreprises du Gimélec : une démarche innovante dans le cadre de la gestion active du bâtiment.

> Télécharger






EN VIDEO

Transition énergétique des bâtiments communaux : quelles bonnes pratiques dans un contexte contraint ?