Né en tant que tel en 1971 sous l’appellation de GIMEE, le GIMELEC a une longue et riche histoire puisqu’il est originellement issu du Syndicat Professionnel des industries Electriques – SPIE (1879).

1879

Le SPIE rassemble l’ensemble des professions se rapportant à l’électricité, fabricants d’équipements et producteurs d’électricité.

Il organise les instances de la profession, donne des conférences sur l’électricité, prépare l’Exposition Internationale de l’Electricité en 1881 puis participe activement aux expositions universelles de Paris.

1925

Création du SGCE

Le Syndicat Général de la Construction Electrique fédère l’ensemble des syndicats de constructeurs de matériels d’équipement électrique, le SPIE disparaît.

1950

Création du GMEE

Groupe des syndicats de constructeurs de Matériels d’Equipement Electrique, ancêtre direct du GIMEE.

1971

Création du GIMEE

Neuf des douze syndicats du GMEE fusionnent pour former une structure unique, le Groupement syndical des Industries de Matériels d’Equipement Electrique, autour de trois grandes familles d’activités : l’électrification, les équipements et automatismes, les constituants.

1975

Création de la FIEE

Issue de la fusion du SGCE et de la Fédération Nationale des Industries Electroniques – FNIE. Ce rapprochement se passe dans un contexte d’interpénétration sur le terrain de l’électrotechnique et de l’électronique.

1983

Le GIMEE devient le Gimélec

Le Groupement des Industries de Matériels d’équipement électrique et de l’électronique industrielle associée est créé dans un contexte de forte croissance de l’électronique industrielle dans les équipements électrotechniques, dans l’automatisation des processus industriels, la gestion de l’énergie et les installations électriques BT.

Pour accompagner la construction européenne, le Gimélec renforce les instances de coordination européennes de la profession avec le COTREL (transformateurs), le CAPIEL (appareillage électrique à Haute et Basse Tensions), EUROPGEN (groupes électrogènes), CEMEP (machines tournantes électriques et l’électronique de puissance). Le GIMELEC crée le GIIPRA (automatismes et robotique) en 1984.

1988

Création d’ELEC

Avec le salon ELEC, ELEC PROMOTION, filiale du Gimélec, organise le premier salon ELEC, exposition internationale de l’équipement électrique qui se tiendra tous les deux ans jusqu’en 2004. ELEC est le deuxième plus important salon européen de la profession après la Foire de Hannovre.

1997

Création de la FIEEC

La FIEE intègre les Industries de Communication et devient la FIEEC. Le GIMELEC est affilié à la FIEEC.

2008

Nouveau logo

Le Gimelec se dote d’un nouveau logo auquel s’ajoute, en 2010, la signature « Des industriels au service de l’intelligence énergétique » marquant l’engagement de la profession en faveur de la transition énergétique.

2012

Efficacité énergétique

Le Gimélec est chargé par le Gouvernement de constituer et d’animer le Comité stratégique de la filière efficacité énergétique.

2013

Publications de référence

Des publications rythment l’année : ‘Guide sectoriel de reporting RSE’, ‘Industrie 4.0 l’Usine connectée’.

2014

L’avènement du numérique

Le Comité de marché Data Centers vient s’ajouter aux Comités Energie, Bâtiments et Industrie du Gimélec.

Publication du recueil ‘Industrie 4.0 ; les leviers de la transformation’

2015

Une stratégie d’alliances et de filières

  • Le Gimélec est membre fondateur de l’Alliance Industrie du Futur et de Think Smartgrids, deux alliances issues des travaux du Conseil National de l’Industrie. Il participe à la création du salon Smart Industries qui débouchera trois ans plus tard sur Global Industrie, le principal salon industriel français.
  • Le Gimélec signe avec les ministres Ségolène ROYAL et Emmanuel MACRON le contrat de filière Efficacité énergétique
2016

Autoconsommation en question

Le Gimélec est partenaire du 1er colloque national dédié à l’autoconsommation photovoltaïque organisé par Enerplan.

2017

Les données au cœur des transitions

  • Publication du 3e volet La Révolution des données au cœur de l’industrie du futur
  • Signature de la Charte Bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain portée par le ministère de la Cohésion des territoires.
  • Contribution du Gimélec au European Policy event « Better grids for clean energy » organisé par T&D Europe
2018

Le digital au Gimélec

  • De nouveaux profils d’entreprises, portant des offres numériques, viennent enrichir la liste des membres du Gimélec.
  • Lancement du Think Tank S3P – Smart, Secure & Sustainable Power
2019

Nouvelle identité

Le GIMELEC se dote d’une nouvelle identité graphique reflétant son positionnement à la convergence de l’électron et de l’octet et s’affirme comme le groupement des entreprises de la filière électronumérique française, avec la signature « Nous décuplons les énergies ». Il confirme et valorise ses trois grandes missions : référent de la filière, garant des positions de ses adhérents, promoteur de l’économie circulaire. L’évènement SMART UP du 3 juin 2019 ouvre un nouveau chapitre de la longue histoire du Gimélec.