Vers une société bas carbone – L’électricité au cœur de l’énergie et de la digitalisation

Dans le cadre de la commémoration du bicentenaire des lois de l’électrodynamique d’André-Marie Ampère, le GIMELEC et le Comité national Ampère 200 ans ont le plaisir de vous inviter au séminaire : Vers une Société bas-carbone : L’électricité au cœur de l’énergie et de la digitalisation.

📅 Le jeudi 3 Février 2022 de 13h30 à 19h00,
📍 Amphi de Grenoble-INP, Parvis Louis Néel, Grenoble

L’inscription est gratuite et obligatoire :
Inscrivez-vous à l’événement en cliquant ici ou copier coller ce lien dans votre navigateur de recherche
https://framaforms.org/vers-une-societe-bas-carbone-lelectricite-au-coeur-de-lenergie-et-de-la-digitalisation-1637333895

Les débats autour de l’énergie se concentrent sur les trajectoires de décarbonation d’un secteur identifié comme responsable des 2/3 des émissions anthropiques mondiales de gaz à effet de serre.
Il s’agira d’apprécier, dans un contexte de migration des usages vers l’électricité, la soutenabilité de la transition recherchée en dessinant des horizons crédibles en termes d’exploitation des gisements de matière fonctionnelle et de recours aux stratégies de contrôle et de digitalisation, notamment par la rétroaction qu’ils exercent sur le système énergétique lui-même.

Au travers des cinq présentations :
1. Vers la seconde Révolution de l’électrification : Enjeux et défis pour le système électrique – Nouredine Hadj-Saïd/Marie-Cécile Alvarez, G2Elab
2. Vers une électronique soutenable dans un monde digital : Enjeux et perspectives – Thomas Ernst, CEA/ LETI
3. Proposition thermodynamique vers un monde plus électrique – Vincent Mazauric, Schneider Electric
4. Optimiser la consommation énergétique des calculateurs : un défi interdisciplinaire – Alexia Auffèves, CNRS/ Institut Néel
5. Les besoins en matières premières pour l’énergie et les besoins en énergie pour les extraire : de nouvelles contraintes technologiques, socio-économiques et environnementales – Olivier Vidal,
CNRS/ ISTerre

Les contraintes spatiales les contraintes spatiales d’accès aux ressources, de déploiement ou d’opération d’infrastructures énergétiques seront croisées avec les considérations temporelles, depuis le « temps réel » des opérations de contrôle du système énergétique jusqu’au long-terme de sa soutenabilité en passant par le moyen terme de son évolution vers ce futur souhaitable.

Ce séminaire sera introduit par Christel Heydemann, Présidente du GIMELEC.
Les enjeux seront contextualisés et les débats animés par Marie Degrémont, Conseillère au Haut-Commissariat au Plan.

Consultez le Save the date en cliquant ici.