Les actions clés du GIMELEC en 2023

Le GIMELEC, c’est un collectif d’adhérents : cette puissance d’une filière leader et unie se retrouve dans les actions réalisées en 2023, et au long cours, face aux défis majeurs de la transition énergétique, de la décarbonation et de la digitalisation que les technologies et solutions électronumériques permettent de relever.

Le GIMELEC, c’est aussi un collectif de talents au service de ses adhérents ! Normalisation, affaires publiques, économie circulaire et environnement, attractivité des métiers, bâtiments, système électrique et réseaux, industrie, data centers : notre équipe accompagne nos 220 adhérents au cœur des sujets qui font leur quotidien.

Toute l’équipe du Gimelec vous adresse ses meilleurs vœux pour 2024

 

l'équipe du GIMELEC vous présente ses voeux

Rétrospective sur les actions clés du GIMELEC en 2023

L’année 2023 a été très riche en actualités, et l’équipe du GIMELEC a fait front sur de multiples sujets. Souvent, l’expertise des adhérents a été sollicitée, pour compléter celle de l’équipe. Que toutes les personnes qui, au sein des entreprises adhérentes, ont donné de leur temps au GIMELEC, soient ici sincèrement remerciées.

Le passage à 2024 est une belle opportunité pour jeter un regard en arrière et voir quelles sont les actions clés du GIMELEC en 2023

Électromobilité

☝🏼 Recommandations de la CRE pour le déploiement de l’électromobilité

Pour élaborer ses Recommandations pour accompagner le déploiement de la mobilité électrique, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a auditionné le GIMELEC.

Avec le mandat du Club Smart IRVE du GIMELEC, les solutions de pilotage intelligent ont notamment été promues.

La CRE a entendu les arguments du GIMELEC, que l’on retrouve dans ces recommandations.

🎓 IRVE : certification des compétences

Le GIMELEC a travaillé de concert avec la FIEEC afin d’établir des certifications qui permettront aux professionnels defaire reconnaître leurs compétences dans l’installation, la maintenance et l’étude de conception d’IRVE.

Les experts du GIMELEC ont repris et étoffé le dossier initial auprès de France Compétences.

Ces efforts devraient porter leurs fruits début 2024 avec l’officialisation de ces certifications par l’administration.

📙 Un Guide IRVE pour les copropriétés

Qui dit mobilité électrique, dit 𝗯𝗼𝗿𝗻𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗿𝗲𝗰𝗵𝗮𝗿𝗴𝗲. Le besoin est considérable et si tout le monde souhaite l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques en copropriétés, il reste nécessaire de faire œuvre de pédagogie.

C’est pourquoi l’AVERE France a réalisé, en partenariat avec le GIMELEC et la FFIE (Fédération des Intégrateurs Electriciens), le Guide pour l’installation de bornes de recharge de véhicules électriques et hybrides rechargeables en copropriétés.

Ce guide intègre les référentiels techniques soutenus par les adhérents du GIMELEC.

Europe

Tout au long de l’année, le GIMELEC a suivi avec attention l’activité européenne qui s’est avérée très riche en textes impactant notre industrie. Révision des directives « performance énergétique des bâtiments » et « efficacité énergétique », consultation PFAS, élaboration du Data Act, NZIA et NIS 2, CRM Act et CBAM : le GIMELEC a suivi les nombreux débats et, chaque fois que cela s’est avéré nécessaire, a fait valoir ses propositions auprès de la Commission européenne et des représentants de la France. Les différents travaux de transposition vont désormais prendre place en France et fortement mobiliser l’équipe du GIMELEC en 2024.

Par ailleurs, le GIMELEC reste un acteur très investi dans les structures professionnelles européennes, sur lesquelles il s’appuie également pour faire valoir ses positions : T&D Europe, CEMEP, CAPIEL… Tous les sujets traités à ce niveau sont présents en filigrane dans les actions clés que résume cette page.

A noter en 2023, l’accueil des 50 délégués du CEMEP pour sa réunion annuelle et son Assemblée Générale. Une belle occasion pour le GIMELEC de conforter les liens  avec ses partenaires européens et notamment le ZVEI

Attractivité des métiers

🕹️ Le succès de Forindustrie

Pour sa seconde édition, l’aventure Forindustrie a rassemblé 50 000 participants durant 3 semaines (principalement des scolaires, du collège à l’école d’ingénieurs) qui ont joué dans un mode virtuel pour retisser les liens entre l’industrie et la société.

Le GIMELEC et certains de ses membres en sont partenaires : Forindustrie adresse parfaitement la cible des jeunes qui se questionnent sur leur orientation.

🧑🏽‍🏫 Lancement des Écoles des réseaux pour la Transition énergétique

La filière des réseaux électriques fait face à un enjeu majeur de diversification et d’augmentation de ses recrutements, pour relever le défi de la transition énergétique alors même que les tensions sur le marché du travail s’accentuent.

Le GIMELEC  fait partie des membres fondateurs de de ce projet initié par ENEDIS, et contribue avec ses adhérents – à l’image de l’entreprise CATU qui a reçu dans ce cadre la visite des ministres de la Formation professionnelle et de la Transition énergétique – à faire rayonner les Écoles des réseaux pour la transition énergétique.

Le programme, lancé officiellement en mars 2023, se décline déjà opérationnellement à l’échelle nationale, avec un succès incontestable : avec une cinquantaine de classes réseaux électriques ouvertes en lycée professionnel, l’objectif de 20 classes a été largement dépassé.

🏫 Nos partenariats avec l’enseignement supérieur

Les liens entre le monde académique et notre filière électronumérique sont nombreux et riches de potentiel pour les années à venir.

Le GIMELEC a pu au cours de l’année 2023 renouveler son engagement aux côtés de l’Institut Mines Télécom – premier réseau d’écoles d’ingénieurs en France – du CFA Ingénieurs 2000 ainsi que de la CSB School de Lyon dédiée à la cybersécurité.

Ces partenariats sont appelés à se renforcer au cours des prochains mois, s’appuyant notamment sur des initiatives de terrain.

🫱🏼‍🫲🏻 Rencontres métiers à la Cité des sciences et de l’industrie

La Semaine de l’Industrie avait lieu du 28 novembre ou 03 décembre 2023 : l’occasion de faire découvrir les métiers passionnants de notre filière à de jeunes collégiens et lycéens.

Le GIMELEC a organisé au sein de la Cité des Sciences et de l’Industrie un évènement Rencontres Métiers devant un public de classes de la région parisienne, et disponible en live et en replay sur YouTube pour les autres.

Plusieurs adhérents du GIMELEC – ABB, JST TRANSFORMATEURS, Siemens, Schneider Electric – ont pu partager leurs parcours inspirants et casser les préjugés qui subsistent autours des métiers de l’Industrie.

👩🏻‍💻 Le GIMELEC se structure pour l’attractivité des métiers

Le sujet de l’attractivité des métiers de la filière, devenu incontournable, rassemble désormais une communauté d’acteurs des services des ressources humaines au sein du GIMELEC et d’une comission dédiée.

2023 a ainsi vu le lancement de plusieurs chantiers collectifs, au premier rang desquels figurent la création de la communauté GIMELEC sur la plateforme de partage de talents Engagement Jeunes ainsi que l’accélération de la plateforme de recrutement de la filière : Genjobs.

Industrie

🏭 Une loi pour une industrie plus durable et souveraine

Tout au long de l’année écoulée, le GIMELEC a fait entendre la voie de la filière dans le cadre de l’élaboration du projet de loi Industrie Verte et des débats qui s’en sont suivis au Parlement. Le résultat ? Un texte bienvenu mais perfectible. Si la loi constitue indéniablement une avancée en faveur de l’industrie en France, on peut néanmoins regretter l’absence d’une réelle stratégie industrielle associée au mouvement massif vers l’électrification.

Place désormais à sa mise en œuvre en 2024 : le GIMELEC sera ainsi particulièrement attentif aux volets relatifs à l’économie circulaire et au projet de  standard “Triple E” censé valoriser l’excellence environnementale des industriels européens.

🧩 Promotion des solutions de décarbonation de l’industrie

Partenaire de la plateforme je-decarbone.fr du Comité Stratégique de filière des Nouveaux Systèmes Énergétiques, le GIMELEC participait aux rencontres de la décarbonation de l’industrie organisée le 22 novembre au ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle.

Les projets et solutions de décarbonation pour l’industrie promus par le GIMELEC étaient à l’honneur.

💶 Les Accélérateurs PME de Bpifrance

Le GIMELEC a conclu un partenariat de deux ans (2023/2025) avec Bpifrance pour contribuer au développement de ses accélérateurs “solutions industrie du futur”.

L’objectif est d’accompagner des PME industrielles dans leur croissance grâce en particulier aux technologies 4.0 de notre filière

🌍 Développement du salon Global Industrie

Le GIMELEC et GL Events, organisateur de Global Industrie, ont officiellement formalisé leur partenariat noué dès l’origine de ce salon avec un double objectif : d’une part, peser sur les orientations de cet évènement afin qu’il réponde aux attentes de nos entreprises et, d’autre part,  hisser le salon GLOBAL INDUSTRIE au rang de vitrine incontournable d’une industrie compétitive et durable.

L’édition 2024 (du 25 au 28 mars 2024 à Paris Nord Villepinte) a été officiellement lancée le 29 novembre en présence de Roland Lescure, Ministre délégué à l’industrie, et de Nicolas Dufourcq, Président de Bpifrance, qui a accepté de prendre la présidence du salon sur proposition du GIMELEC.

Transition énergétique

🧑🏻‍⚖️ L’énergie et le climat au cœur des débats

Le GIMELEC a été associé par Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition Energétique, aux travaux préparatoires du projet de loi énergie-climat. Le rapport final de ces travaux a vocation à alimenter  la future Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) .

Par ailleurs, le GIMELEC a émis sa contribution à la définition de la Stratégie Française pour l’Énergie et le Climat (SFEC) en mettant en avant le rôle majeur des solutions d’efficacité et de flexibilité énergétiques et des équipements des réseaux électriques.

🧲 Minerais et métaux, enjeu stratégique pour la transition énergétique

Cofinancé par le gouvernement et animé par le BRGM, l’Observatoire Français des Ressources Minérales pour les filières Industrielles (OFREMI) est entré dans sa phase opérationnelle en 2023. Il vise à mettre à disposition de ses partenaires une veille stratégique, économique et technique des chaines mondiales d’approvisionnement et des besoins actuels et futurs du secteur industriel afin de produire des analyses de risques nécessaires à toute décision d’investissements.

C’est donc naturellement que le GIMELEC, avec quelques grandes fédérations industrielles, a rejoint l’OFREMI (pour la période 2023/2024 dans un premier temps), nos adhérents étant directement intéressés par le partage de ces informations stratégiques et les échanges avec les pouvoirs publics sur les problématiques qu’ils rencontrent.

⚡️ Planification industrielle des réseaux

Le Comité Énergies du GIMELEC développe un plan d’action pour la Filière Réseaux Électriques, autour de quatre piliers : Prévisibilité, Disponibilité, Agilité et Souveraineté. L’objectif général est de favoriser les conditions d’investissement dans notre secteur industriel, et les retombées économiques en France et  en Europe.

Le premier de ces piliers “Prévisibilité” a permis d’institutionnaliser la mise à jour annuelle des plans d’investissement des Opérateurs de Réseaux RTE et ENEDIS, puis leur partage auprès de l’ensemble de la filière. Les autres piliers sont travaillés au sein du GT Réseaux Interministériel, réunissant la Direction Générale des Entreprises (DGE) et la Direction Générale Énergie et Climat (DGEC).

Les membres du GIMELEC accèdent ainsi à une base commune de planification des volumes, qui permet de travailler sur les modalités pratiques pour espérer tenir les engagements de part et d’autre.

Bâtiment

🎛️ Contribution au décret BACS révisé

Le décret BACS (pour « building automation and control system » ou « systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments ») initialement publié en 2020, a été révisé en 2023.

Lors des travaux préparatoires à cette révision, le GIMELEC a été sollicité par la DHUP pour élaborer un texte plus ambitieux, instituant notamment la mise en place obligatoire d’une inspection technique régulière des systèmes de pilotage. Cette inspection, souhaitée par le GIMELEC, est le garant de la performance du bâtiment sur le long terme, évitant les dérives souvent observées lorsque les usages du bâtiment ne sont plus en adéquation avec sa configuration.

Le GIMELEC a également été associé par le ministère à l’écriture du guide d’application du décret BACS, un exercice de pédagogie nécessaire alors que la réglementation oblige à une accélération de l’implantation de ces équipements.

📗 Rapport de la CRE sur le pilotage et la flexibilité énergtique du tertiaire

En 2023 le comité de prospective de la Commission de régulation de l’énergie a réuni une équipe cœur pour lui confier une mission flash sur le pilotage des bâtiments tertiaires.

Membre actif de cette équipe, aux côtés de ses adhérents,  le GIMELEC a été force de proposition et acteur du consensus.

Ces travaux ont abouti à la publication d’un rapport qui préconise 16 recommandations clés pour la réussite du déploiement des systèmes de pilotage (GTB) et le développement massif de la flexibilité énergétique des bâtiments tertiaires.

📈 Bonus pour la fiche CEE GTB

Le décret BACS oblige l’installation de systèmes de pilotage du bâtiment dans les établissements tertiaires d’ici 2025 pour les plus grands, et d’ici 2027 pour les autres. C’est donc à une accélération nécessaire de la rénovation des systèmes de ces bâtiments que doit faire face la filière du GIMELEC.

La fiche CEE GTB, connue sous la référence BAT-TH-116, était déjà là pour inciter à l’installation de ces équipements. Afin de renforcer son potentiel, le GIMELEC a œuvré pour favoriser l’environnement économique dans lequel évolue ses adhérents.

Ainsi, la fiche CEE BAT-TH-116 s’est vue octroyer un “Coup de pouce” pour 2023, bonifiant le montant de kWh cumac associé.

🏪 Portes ouvertes des vitrines du savoir-faire des adhérents

Il est nécessaire pour les partenaires institutionnels du GIMELEC de bien connaître les solutions techniques mobilisables pour faire progresser le parc de bâtiments sur le plan de leur performance énergétique. C’est pourquoi le GIMELEC a souhaité les inviter à appréhender sur le terrain la réalité de ces solutions.

ABB, Schneider Electric, Siemens et Sauter ont ainsi été parmi les adhérents du GIMELEC qui ont pu présenter, dans des bâtiments vitrines, leur savoir-faire en matière de pilotage et flexibilité énergétique du bâtiment.

Au cours de l’année, les représentants de l’ADEME, du Ministère de la Transition énergétique, de RTE… ont participé à ces visites de sites exemplaires.

Economie circulaire et environnement

📝 Normalisation des méthodologies de calcul de l’impact environnemental des produits (PSR)

Les membres du GIMELEC doivent répondre aux demandes croissantes de leurs clients en matière de données environnementales pour guider leurs achats durables. Pour avoir une base de comparaison de ces données, le GIMELEC s’est engagé à construire avec ses adhérents des méthodologies harmonisées de calcul de l’empreinte environnementale des produits.

En 2023, deux méthodologies (PSR – product specific rules) issues des travaux du GIMELEC ont été publiées : un PSR UPS et un PSR solutions électriques basse tension qui normalisent les données environnementales de ces produits.

📚 Élaboration des normes environnementales

Afin que chaque entreprise dispose d’outils harmonisés permettant d’évaluer les performances environnementales des produits, la normalisation joue un rôle clef pour répondre aux exigences réglementaires ainsi qu’à la demande des marchés..

Un nombre croissant d’experts du GIMELEC se sont par conséquent impliqués dans l’élaboration de méthodologies environnementales normalisées, notamment la Pr EN 45560 « Method to achieve circular design of product » et la Pr IEC 63372 « Quantification and communication of GHG emissions and emission reductions/avoided emissions from electric and electronic products, services and system »).

🔎 Etude de l’impact des réglementations environnementales sur les réseaux électriques

Dans le but d’orienter les activités économiques vers une durabilité accrue, la Commission Européenne a émis un ensemble de réglementations visant à réduire l’impact environnemental des équipements de réseaux tout au long de leur cycle de vie.

Le GIMELEC et RTE ont mené conjointement une étude afin de dresser un état des lieux exhaustif de ces réglementations et de leurs impacts.

✅ Une stratégie RSE partagée avec ENEDIS

Conscients de l’urgence à doter la filière d’une feuille de route ambitieuse pour tendre vers une économie circulaire, le GIMELEC et ENEDIS se sont associés pour partager leurs visions et objectifs.

Un atelier commun, riche en échanges, a ainsi permis de dégager des axes stratégiques communs.

Riche de la diversité et de l’expertise de ses adhérents, le GIMELEC a co-piloté la rédaction de la feuille de route commune RSE publiquement dévoilée par ENEDIS lors de sa journée CAPEX 2030.

👩🏽‍🔬 Vigilance face au projet de restriction PFAS

Les autorités compétentes de cinq pays européens ont proposé début 2023 une restriction étendue sur les substances per- et polyfluorées, plus communément appelées PFAS, dans le cadre de la réglementation européenne sur les produits chimiques REACH.

Il s’agit du plus grand projet de restriction des produits chimiques de l’UE concerne plus de 10 000 substances. Certaines, pour lesquelles il n’existe pas de substituts à ce jour,  sont utilisées par les entreprises de la profession pour des raisons techniques essentielles.

S’appuyant sur une note de position, le GIMELEC a proposé à la Commission  un assouplissement de ce projet de réglementation. La demande du GIMELEC est  fondée, d’une part, sur les risques induits par le bannissement de certaines substances et, d’autre part, sur la nécessité d’instaurer des périodes transitoires quand des substitutions sont envisageables. Le résultat de de la consultation européenne à laquelle le GIMELEC a contribué est attendu pour mi-2024.

Data centers

📀 Des fiches CEE pour les UPS & le Cooling des data centers

Le marché des data centers connaît une croissance rapide et en conséquence le gisement d’économies d’énergie liés à ces infrastructures croît chaque année.

Le GIMELEC et ses adhérents ont œuvrer en 2023  pour donner le jour à une fiche CEE “Alimentation Sans Interruption (ASI) performantes” récompensant l’installation d’UPS premium dans les data centers.

Les contours généraux et la méthodologie de calcul des forfaits de la fiche ont été acceptés par les services ministériels qui tablent sur une adoption officielle mi-2024.

Les actions clés de 2023 préfigurent les succès de 2024

Cette liste (longue et pourtant non exhaustive !) des actions clés du GIMELEC en 2023 illustre la multiplicité des sujets sur lesquels intervient le GIMELEC. Nos actions pour être structurantes s’inscrivent souvent sur le temps long, un référentiel différent de celui de la vie des entreprises. De fait, en 2024, nombre de ces actions vont être poursuivies et amplifiées. À leurs côtés, de nouvelles initiatives émergeront, fruits d’un contexte économique incertain bien que porteur pour notre filière.

L’intelligence collective du GIMELEC sera à nouveau sollicitée pour qu’en 2024 ces actions se traduisent en autant de succès ! 🚀