ACTUALITES

20 juil. 2015 / INDUSTRIE DU FUTUR

Fédérer, accélérer, transformer l’outil industriel français : Lancement officiel de l’Alliance Industrie du Futur

Fédérer, accélérer, transformer l’outil industriel français : Lancement officiel de l’Alliance Industrie du Futur

Le Gimélec est membre fondateur de l'Alliance Industrie du Futur, lancée officiellement ce lundi 20 juillet, à Bercy, en présence d’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.

L’Alliance Industrie du Futur réunit des organisations professionnelles de l’industrie et du numérique ainsi que des partenaires académiques et technologiques autour d’une ambition commune : faire de la France un leader du renouveau industriel mondial et propulser l’ensemble du tissu économique national au cœur des nouveaux systèmes industriels.

Cette Alliance assure l'élaboration et le déploiement opérationnel du projet Industrie du Futur lancé le 14 avril 2015 par le Président de la République et précisé par le Ministre le 18 mai dernier. Elle organise et coordonne au niveau national les initiatives, projets et travaux pour la modernisation et la transformation de l’industrie en France. Son action est relayée dans les territoires par des plateformes spécifiques qui s’appuient sur les réseaux des membres de l’Alliance, les collectivités et les pôles de compétitivité pour accompagner les PME industrielles au plus près du terrain.

Les actions prioritaires de l’Alliance visent à :

  • accompagner les entreprises vers l'Industrie du Futur grâce à des diagnostics personnalisés et à des mesures exceptionnelles en faveur du financement ;
  • développer l'offre technologique du futur par des programmes de R&D mobilisant l’ensemble des acteurs de l’innovation ;
  • anticiper les évolutions professionnelles pour placer l’Homme au cœur de la réussite de l’Industrie du Futur ;
  • valoriser l’offre technologique et le savoir-faire français à l’international, au travers de projets vitrines et d'une bannière commune à l'export ;
  • renforcer la coopération sur les normes et standards européens et internationaux.

Le Gimélec est particulièrement impliqué dans les actions de l'Alliance en matière de déploiement, de normalisation et de valorisation de l'offre. Par le biais de ses adhérents, le Gimélec mettra des experts à disposition de l’Alliance pour sensibiliser plus de 15 000 entreprises à la transformation numérique et accompagner 2 000 PME et ETI industrielles dans leur projet de modernisation d’ici 2017. Premier contributeur d’experts dans le domaine des électro-technologies en France, le Gimélec participera également activement aux travaux de coopération sur les normes et les standards européens et internationaux au sein de l’Alliance.

 

A propos de l'Alliance Industrie du Futur

L'Alliance Industrie du Futur, association loi 1901, rassemble et met en mouvement les compétences et les énergies d'organisations professionnelles, d'acteurs scientifiques et académiques, d'entreprises et de collectivités territoriales, notamment les Régions, pour assurer le déploiement du plan ministériel Industrie du Futur.

L'Alliance Industrie du Futur rassemble 11 membres fondateurs : l'AFDEL (Association Française des Editeurs de Logiciels et solutions Internet), Arts et Métiers ParisTech, le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives), le CETIM (Centre technique des industries mécaniques), la FIEEC (Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication), la FIM (Fédération des industries mécaniques), le Gimélec (Groupement des industries de l'équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés), l'Institut Mines-Télécom, le SYMOP (Syndicat des machines et technologies de production), le Syntec Numérique, et l'UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie).

Elle est présidée opérationnellement par Philippe Darmayan. Ses présidents d'honneur en sont Pascal Daloz et Frédéric Sanchez.

 






PLUS D'ACTUALITES

TOUTES LES ACTUALITES

EN VIDEO

Cérémonie des Prix Productivez ! 2015, organisée par le Symop, le Gimélec et le Cisma le 16 avril 2015 à Bercy