ACTUALITES

30 nov. 2015 / CYBERSÉCURITÉ, BIG DATA ET OPEN DATA

Data centers : la filière française répond aux idées reçues

Data centers : la filière française répond aux idées reçues

Le cloud n’est-il que dans les nuages ? Les data centers doivent-ils être situés en Sibérie pour être énergétiquement efficients ? La France manque-t-elle d’attractivité pour les géants du net ? Le 17 novembre 2015, l’AGIT, le CESIT et le Gimélec, en partenariat avec le CINOV et FrenchSouth.Digital, organisaient une table ronde intitulée « Data centers : tout ce que vous croyez savoir est faux » dans le cadre de la DigiWorld Week (Montpellier) afin de répondre aux principales idées reçues à l’encontre des data centers.

Pour aller au-delà de ces idées reçues, Robert BOUCHARD (Président, APL), Damien GIROUD (Directeur France Solutions Datacenter, Schneider Electric), Séverine HANAUER (Consulting & Solutions Director, Emerson Network Power), Philippe LUCE (Membre du Bureau, CESIT) et Caroline VATEAU (Administrateur, AGIT et Co-fondatrice, NEUTREO) ont apporté des réponses concrètes aux idées reçues concernant les impacts économiques, sociaux et environnementaux des data centers, en s’appuyant sur les faits et la réalité du terrain :

  • Croissance du volume de données ? Chacun n’a qu’à installer un serveur chez soi !

Le numérique n’est pas dématérialisé. Pour offrir ses services, il faut stocker et restituer une quantité très importante de données grâce à des serveurs qui consomment de l’électricité. Leur consommation de ressources est minimisée lorsque ces serveurs sont regroupés dans des data centers, fermes d’ordinateurs disponibles 24h/24 et 7j/7.

  • Data centers = pollueurs

Contrairement aux idées reçues, les data centers représentent seulement 17% des émissions de gaz à effet de serre du secteur numérique, le reste étant imputable aux terminaux connectés (61%) et aux réseaux (22%). Les data centers français sont de plus en plus alimentés par des sources d’énergie renouvelables. Et le numérique – dont les data centers constituent l’épine dorsale – rend des services environnementaux : e-santé, télétravail, cours en ligne, plateformes de covoiturage évitent les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements. Agriculture, industrie, énergie, transports, bâtiments : l’« IT for green » permet ainsi à chacun des secteurs de l’économie de réduire son empreinte environnementale.

  • L’implantation d’un data center est une nuisance

Les data centers sont l’outil incontournable pour assurer le développement de l’économie numérique. L’implantation d’un data center crée un écosystème favorable à la digitalisation. Le data center va permettre la création de zones numériques où viendront s’installer des entreprises de services du numérique (infogéreurs, éditeurs de logiciels…), des industries 4.0, etc. Plus de la moitié des data centers construits aujourd’hui en France sont des petits et moyens data centers implantés en régions (jusqu’à 500 m2 de surface informatique), où ils accompagnent le développement économique du territoire.

  • Pour être efficient, un data center doit être situé en Sibérie

38% de la facture énergétique d’un data center est liée au refroidissement. Les acteurs de l’industrie française du data center ont développé un savoir-faire (efficacité des équipements, refroidissement naturel, réutilisation de la chaleur, etc.) permettant de construire à Marseille des data centers aussi économes que dans le Grand Nord. Ainsi, 100% du territoire français est éligible au free-cooling, qui peut même être utilisé dans les pays d’Europe du Sud.

Tels sont les messages portés par le Think & Do Tank Data Centers, auxquels participent APL, l’AGIT, le CESIT et le Gimélec. Mis en place en février 2015 à l’initiative du Gimélec, il réunit de nombreux acteurs de la filière française des data centers (constructeurs, hébergeurs, opérateurs, équipementiers télécom, établissements publics de recherche, bureaux d’études, associations) autour de deux objectifs communs :
- expliquer le rôle majeur des data centers dans le contexte de la digitalisation de l’économie et de la croissance des usages numériques ;
- promouvoir l’implantation de data centers en France, en valorisant la structuration de la filière française pour proposer des services alliant excellence technique et performance environnementale.






PLUS D'ACTUALITES

TOUTES LES ACTUALITES

EN VIDEO

Interview du Gimélec pour Data Centre World